aller au menu principal aller aux sous-menus de la rubrique aller au contenu-texte dela page le plan du site politique d'accessibilité

Les petites Arménies d’Europe et de Méditerranée

Page imprimé de : http://www.armeniens.culture.fr/article47.html?lang=en

Loin de l'Ararat... Les petites Arménies d'Europe et de Méditerannée - Les Arméniens de Marseille

Etre Arménien... loin de l’Ararat

Arméniens de Marseille

La communauté qui se constitue à Marseille est l’une des incarnations de ces « Petites Arménies », présentes très tôt dans l’histoire .

Il faut remonter au 15e s. pour voir des marchands Arméniens présents dans le port de Marseille. Ce sont essentiellement les immigrations de la fin du 19e s. et début du 20e s., en liaison avec les évènements dramatiques qui se déroulèrent alors en Turquie, qui amenèrent à Marseille la majorité de sa population actuelle . D’importantes colonies vinrent de toutes les grandes villes de l’Arménie anatolienne ; elles sont installées dans des camps de réfugiés au centre ville et vers le port (camp Oddo), puis dans des domaines offerts par de grandes familles marseillaises d’où sont issus les quartiers arméniens de Beaumont, Saint-Jérôme, Saint-Julien, Saint-Antoine, etc.

Cette population sera une source de main d’œuvre importante dont vont bénéficier les grandes industries telles les sucreries, les savonneries, mais aussi la myriade d’entreprises artisanales : confection, confiserie, cordonneries, salons de coiffure, etc.

Certains tenteront le retour en Arménie soviétique bientôt suivi de leur réapparition désillusionnée sur le port.

Portfolio

Illustration emblématique

Légende :

Exposition présentée au musée d’Histoire de Marseille 22 juin -29 septembre 2007

Imprimer

MuCEM
Copyright MuCEM 2007 : Musée des Civilisations d'Europe et de Méditerranée