aller au menu principal aller aux sous-menus de la rubrique aller au contenu-texte dela page le plan du site politique d'accessibilité

Les petites Arménies d’Europe et de Méditerranée

Page imprimé de : http://www.armeniens.culture.fr/article141.html?lang=en

Loin de l'Ararat... Les petites Arménies d'Europe et de Méditerannée - Les Arméniens de Marseille

Le génocide

1915 et après

Le génocide de 1915 constitue l’acte fondateur de la grande diaspora moderne. La soviétisation par l’Armée rouge de l’éphémère première république indépendante (28 mai 1918 – 2 décembre 1920), apparue lors de l’éclatement de l’Empire tsariste dans les provinces orientales de l’Arménie qu’il avait annexé un siècle plus tôt met un terme au rêve de réunion des terres et des hommes dans un Etat souverain. La résistance de Mustafa Kémal aux projets de démembrement de ce qui reste de l’Empire ottoman pousse la France à abandonner son projet de foyer arménien en Cilicie (1919-1920) où elle avait ramené plusieurs milliers de survivants. L’échec du règlement du problème des réfugiés par la Conférence de la Paix – le traité de Sèvres (10 août 1920) qui promettait une Arménie indépendante, ne sera pas ratifié – avalise la nouvelle situation née de la victoire kémaliste et de la révolution bolchévique. Désormais, la présence numérique des Arméniens en Europe change d’échelle avec l’arrivée des rescapés. Les crises dans les premières zones de refuge (Moyen-Orient et Balkans) au lendemain de la Deuxième Guerre, ont provoqué de nouvelles migrations.

La "petite phrase" d’Hitler - "Qui donc se souvient des Arméniens…" (août 1939), à la veille de l’assaut contre la Pologne, est un des exemples de la présence dans les mémoires des dirigeants européens du prototype des génocides du 20e s. Le souvenir du génocide dont les monuments commémoratifs entrent dans l’espace public européen, la revendication de reconnaissance de ce crime au nom des principes défendus par les États européens, constitue un lien fort des Arméniens en diaspora.
 

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien ci-dessous :

L’opération Nemesis (vidéo en français)

Portfolio

Illustration emblématique

Légende :

Passeport d’Hagop Handjian portant la mention "Retour interdit", Centre du Patrimoine arménien, Valence

©Eric Minodier, Service communication - Ville de Valence

Imprimer

MuCEM
Copyright MuCEM 2007 : Musée des Civilisations d'Europe et de Méditerranée